Mardi 27 Janvier

C'est que les soeurs "yoyo" sont déchaînées, il reste encore une journée qu'elles peuvent utiliser pour aller user leurs semelles. Toujours une descente à Châtelet, c'est central, et nous voilà parties.

Musée Carnavalet   (infos sur le Net)

En 1866, alors qu'une grande partie du coeur historique de Paris disparaissait sous la pioche des démolisseurs, l'idée d'un musée consacré à l'histoire de Paris s'imposa.

La Ville se porta acquéreur de l'hôtel Carnavalet, illustre édifice construit en 1568 au coeur du Marais, remanié au XVIIè siècle par Mansart ; il fut habité, de 1677 à 1696, par Madame de Sévigné.

Le musée ouvrit ses portes en 1880 ; agrandi à plusieurs reprises, il a récemment doublé de surface grâce à l'annexion de l'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau voisin. Il présente une riche collection d'objets et d'oeuvres d'art qui, pour chaque époque, retracent l'évolution architecturale, les événements historiques, la vie sociale et artistique de la capitale. Les collections révolutionnaires, formées d'oeuvres d'art et d'objets souvenir sont les plus importantes de France.

Grâce à la vaste campagne de rénovation qui s'est achevée en 1996, le musée a retrouvé son charme particulier, celui d'une demeure où l'on se promène à travers les époques et les savoirs-faire.

L'entrée

Photo_262

Photo prise sur le Net en été, puisque nous ne sommes pas rentrées. Ce sera pour une autre fois, car il ne manque nullement d'intérêt, mais notre objectif .... c'est la marche à pied !

carnavalet1

@@@@@@

En continuant la même route nous arrivons sur une place, une merveille...

Photo_265

En 1559, Henri II blessé dans un tournoi, fut emmené à l'Hôtel des Tournelles où il décéda. Catherine de Médicis décida pour cette raison de le détruire. Henri IV décide en 1605 de faire construire une place pour y installer, à l'origine, des manufactures de soie. Les travaux sont achevés en 1612. La place est composée de 36 pavillons (9 de chaque côté) dont le pavillon du Roi et le pavillon de la Reine construits les premiers. La place devient rapidement l'endroit à la mode et les gens de la Cour se font construire de somptueuses demeures dans le quartier du Marais.

   D'abord baptisée Place Royale, elle prend le nom de Place des Vosges vers 1800 pour faire grâce au premier département ayant acquitté ses impôts.
Victor Hugo résida près de 16 ans au n°6 de la place des Vosges où l'on peut visiter sa maison. (infos du Net)

Victor Hugo vécut au deuxième étage de l'hôtel Rohan-Guéménée de 1832 à 1848. C'est là qu'il recevait Vigny, Lamartine, Béranger, Sainte-Beuve, Dumas, Mérimée, les Devéria, Nanteuil, David d'Angers et écrivit quelques unes de ses oeuvres majeures (Marie Tudor, Ruy Blas, Les Burgraves, Les Chants du Crépuscule, Les Voix intérieures, Les Rayons et les Ombres), une grande partie des Misérables et entreprit La Légende des siècles et Les ContemporainsSans_titre

Photo_271   Mais aussi   Photo_270

Ces deux plaques se trouvent au bout de  cette superbe voûte3d_surpris_non

Photo_267

La place est tout autour d'un square.

Photo_278

Encore un peu de neige par ci par là

Animation_Photo_276

LA SUITE DEMAIN..

8c3od2yq

p9klxtz4