Me voici  enfin de retour parmi vous, mais depuis mon retour je n'ai eu guère de temps à consacrer au Net, d'autant plus que Canal ne marchait pas

Des tas de choses à faire et les fêtes se profilant à l'horizon donnent aussi beaucoup de déplacements et organisations.

Mais parlons de mon séjour à Paris qui a été un réel plaisir comme à chaque fois.

Pas de retard à la SNCF, voyages aller et retour sans ennuis, donc  un séjour réussi. Et le plaisir immense de passer quelques jours agréables avec ma sœur.

Avec mon amie nous avons arpenté les rues, et le RER n'a plus de secret pour nous.

Le temps a été relativement favorable puisque pas besoin de sortir les parapluies , et même deux belles journées.

Nous avons commencé par les vitrines de Noël qui sont comme toujours un ravissement pour les yeux.

L'opéra Garnier est là  devant nous en arrivant

Photo 003

(Infos wikipedia)

L'Opéra Garnier, ou Palais Garnier, est un des éléments structurants du 9e arrondissement de Paris et du paysage de la capitale française. Situé à l'extrémité de l'avenue de l'Opéra, près de la station de métro du même nom, l'édifice s'impose comme un monument particulièrement représentatif de l'architecture éclectique et du historiciste de la seconde moitié du XIXe siècle et s'inscrit dans la continuité des transformations de Paris menées à bien par Napoléon III et le préfet Haussmann.

Cette construction a longtemps été appelée l'« Opéra de Paris », mais depuis l'ouverture de l'Opéra Bastille en 1989, on la désigne par le seul nom de son auteur : Charles Garnier. Les deux sites sont aujourd'hui regroupés au sein de l'établissement public, industriel et commercial de l'« Opéra de Paris ».

Le Palais Garnier fait l'objet d'un ement au titre des monuments historiques depuis le 16 octobre 1923.
 

Continuons avec ces grands magasins comme le Printemps et les Galeries Lafayette qui sont  très attractifs.

La coupole des Galeries Lafayette est pure merveille.

Tout scintille , et s'éclaire de mille feux

Projet1

 

page1

Quelques produits au passage sans trop vouloir m'attarder

page8

Et comme il aurait été bien trop long de vous mettre toutes les photos des  vitrines extérieures, une vidéo sera plus explicite, c'est féérique à s'y trouver devant.

 

 

Nous montons au 7ème étage sur le toit des Galeries, le ciel est couvert mais la vue est imprenable. J'aurais voulu vous faire un panoramique,  mais après plusieurs tentatives manquées, j'ai renoncé.

page6

Cette borne m'attire

Photo 025

 

Pédibus jambus, c'est fou ce que l'on marche dans Paris ! Nous voici devant l'Eglise de la Madeleine

(Infos prises sur Wikipedia)
L'église de la Madeleine se situe sur la place de la Madeleine dans le 8e arrondissement de Paris. Elle constitue une parfaite illustration du style architectural néoclassique avec son portique octostyle.

Sa construction s'est étalée sur 85 ans en raison des troubles politiques en France à la fin du XVIIIe siècle, et au début du XIXe siècle. Les changements politiques de l'époque en firent modifier à plusieurs reprises la destination et les plans. Conçu par Napoléon Ier comme un temple maçonnique (cf. temple de la raison) dédié à la gloire de sa Grande Armée en 1806, le bâtiment faillit être transformé en 1837 en gare ferroviaire, la première de Paris, avant de devenir une église en 1845. Sous le fronton, l'inscription en latin «MAR. MAG D.O.M. SVB. INVOCAT SM. MAGDALENÆ » signifie « Au Dieu tout puissant et très grand, sous l'invocation de sainte Marie-Madeleine ». L'édifice a une longueur de 108 mètres, une largeur de 43 mètres, une hauteur de 30 mètres et est ceinturé par 52 colonnes corinthiennes.

 

page2

 

A bientôt...pour la suite , mais en attendant le sapin est fait et  cette année

Du rouge, de l'or et une pointe de blanc

Photo 034