Début Septembre, une petite visite avec Manon qui n 'avait plus que de lointains souvenirs d'une sortie avec son école dans cette grotte de St Cézaire.

Elle a été ravie et moi aussi.

-o-o-o-o-o

En 1888, défrichant son champ pour planter des vignes, Léon Dozol découvre un trou2. Il creuse et un gouffre apparaît. Dès 1900, l'aménagement d'escaliers permit l'ouverture de la grotte aux visiteurs; l'éclairage étant alors assuré par des bougies. L'exploitation touristique de la grotte prend rapidement de l'importance, et après la grande guerre, la famille Dozol ne se consacre plus qu'à cette seule activité, abandonnant l'agriculture.

En 1920, Phroso, un film avec Charles Vanel tiré d'un roman d'aventure, fut tourné en partie dans les grottes par Louis Mercanton. Ce film aida à faire connaître la grotte, mais surtout, l'éclairage par de puissants projecteurs mit en valeur la transparence des cristallisations. Ce fut pour les frères Dozol une révélation.

Dès 1921, les lampes acétylènes remplacent les bougies. En 1923, une génératrice alimente les grottes en électricité. En 1925, le bâtiment extérieur et un restaurant sont construits.

En 1940, pour être préservée, la grotte est fermée. Elle ne rouvrira qu'en 1946. Après ces six années de guerre, et bien que l'installation électrique soit hors d'usage, les frères Dozol, déterminés, se remettent au travail. Des alternateurs entraînés par des moteurs diesels ont remplacé les vieilles génératrices.

En 1967 des topographies sont réalisées par Yves Créac’h (1921-2010).

 

Cette vidéo pour vous permettre de vous y promener aussi.

Je vous conseille de mettre en grand